Téléphone

Les dunes

Play

L'un court le monde, cherche une blondeL'autre écrit sa vie, dans une chambre sombreUn autre est magicien, change tout de ses mainsDe ce qu'ils font demain, nul ne sait rienQu'ont-ils en communSi ce n'est que rienNe leur ressembleQu'ont-ils en communSi ce n'est que rienNe les rassembleAlors rien ne peux les séparés - les séparés -L'un court le monde, cherche une blondeSa petite était brune, n'attendait rien du mondeAu fond de la chambre sombre, l'autre ne pense pas au nombreEt quand il fût dehors, ses mots devinrent de l'orQu'ont-ils en communSi ce n'est que rienNe leur ressembleQu'ont-ils en communSi ce n'est que rienNe les rassembleRien ne peux les séparerDes ombres perdues dans le désert humainDes hommes qui marchent lanterne à la mainDes dunes de la vie, ils se voient de loinL'un court le monde, cherche sa blondeSa petite était brune, n'attentait rien du mondeQuand ils se sont croisés, ils se sont reconnusSur leur peau était gravée une marque JE SUIS NUSur leur âme était gravé, l'espoir dans l'inconnuDes ombres perdues dans le désert humainDes hommes qui marchent lanterne à la mainDes dunes de la vie, ils se voient de loinDes dunes de la vie j'en vois certainDe loin en loin, de loin en loin...