Téléphone

Fleur de ma ville

Play

Elle vint chez moi en plein hiver.Elle n'avait pas froid, n'en avait pas l'air.Je l'accueillis à bras ouverts.Je ne savais pas qu'elle entrait jusque-là.Fleur de ma ville, du sang sur tes épines.Tu prends ce que j'ai. Tu n'me dis pas ou je vais.Fleur de ma ville, du sang sur tes épines.Tu prends ce que j'aime et puis chez toi tu m'emmènes.Non, pas de veine pour celui qui l'aime,Le dernier train, toujours le même,Pour ce pays en noir et blancOù on n'se fait plus de mauvais sang.Fleur de ma ville, du sang sur tes épines.Tu prends ce que j'ai. Tu n'me dis pas ou je vais.Tu prends ce que j'aime et puis chez toi tu m'emmènes.Tu prends ce que j'aime et puis chez toi tu m'emmènes.