Claude Nougaro

Mater

Je ne sais plus où j'en suisDe mes jours et de mes nuitsAplati dans la poussière,Je balbutie Terre, ma terreMon enfantine ronde,Ma fumante soupièreSur la nappe du monde...Terre, ma terreMater DolorosaQui te coiffais, l'hiver,D'un grain de mimosaTerre, pays des arbres buveurs de ciel!Terre, grossesse à la taille d'arc-en-ciel!Terre, sombre caveau de nos ossements!Terre, cinéma muet de notre tourment...Je ne sais plus qui je suisJe ne sais plus quoi je suisAplati dans la poussière,Je balbutie Terre, ma terre,Patrie prédestinéeDont les dieux méditèrentLa MéditerranéeTerre, ma terreMon bel astre innocentQui rit en solitaireEt bave un peu de sangTerreIl ne sera pas dit, non, il ne,Terre,Il ne sera pas dit que tu m'en-terresA coup de cime ou bien de cime-terreAvant que je n'aie percé le mystère,Le mystère au fond du puitsDe mes jours et de mes nuitsEt balayé la poussièreQui souille mon habit,Mon organique habit qui m'habite!Terre, ma terre,O ma terre chérie,Toi qui me fis des ailes à la bite!Terre, panthèreRayée comme le tempsD'apercevoir l'étherEt de crier maman...Je ne sais plus où j'en suisDe mes jours et de mes nuitsAplati dans la poussière,Je balbutie Terre, ma terre ...

Play