Claude Nougaro

Dali Gala

Play

Quand il la vit là devant luiUn choc céleste l'étoilaC'était soudain là devant luiSon double venu d'au-delàTout ce qui vibre, ce qui luitCe qui tressaille, tout ce qui batDans cette femme réuniTout ce qui bande, c'était làDaliGalaGalaDaliGalaDaliDaliGalaElle était au bras d'un amiQui tout de suite s'exilaMais pourquoi pas quelques dégâtsQuand l'évidence resplendit"Je veux Gala" se dit DaliGala se dit : "J'aime ce gars-là "Le coup de foudre retentitDe Cadaquès à FiguerasGalaDaliDaliGalaDaliGalaGalaDaliQuand elle se mit nue pour luiTout Cadaquès se dilataIl lui brouta la figue rasPareil pour son pinceau elle fitAvec son double d'au-delàIl fit l'amour aux galaxiesGala fit des jours de DaliUne unique nuit de galaQuand il la vit là devant luiUn choc céleste l'étoilaC'était soudain là devant luiSon double venu d'au-delàUn dernier mot s'il m'est permisEt qui n'engagera que moiDali ne serait pas DaliS'il n'avait pas connu GalaDali ne serait pas DaliS'il n'avait pas connu Gala