Jacques Brel

Une île

Une îleUne île au large de l'espoirOù les hommes n'auraient pas peurEt douce et calme comme ton miroirUne îleClaire comme un matin de PâquesOffrant l'océane langueurD'une sirène à chaque vagueViensViens mon amourLà-bas ne seraient point ces fousQui nous disent d'être sagesOu que vingt ans est le bel âgeVoici venu le temps de vivreVoici venu le temps d'aimerUne îleUne île au large de l'amourPosée sur l'autel de la merSatin couché sur le veloursUne îleChaude comme la tendresseEspérante comme un désertQu'un nuage de pluie caresseViensViens mon amourLà-bas ne seraient point ces fousQui nous cachent les longues plagesViens mon amourFuyons l'orageVoici venu le temps de vivreVoici venu le temps d'aimerUne îleUne île qu'il nous reste à bâtirMais qui donc pourrait retenirLes rêves que l'on rêve à deuxUne îleVoici qu'une île est en partanceEt qui sommeillait en nos yeuxDepuis les portes de l'enfanceViensViens mon amourCar c'est là-bas que tout commenceJe crois à la dernière chanceEt tu es celle que je veuxVoici venu le temps de vivreVoici venu le temps d'aimer

Play