Jacques Brel

Les F...

Les Flamingands, chanson comique !Messieurs les FlamingantsJ'ai deux mots à vous rireIl y a trop longtempsQue vous me faites frire vous souffler dans le culPour devenir autobusVous voilà acrobatesMais vraiment rien de plusNazis durant les guerresEt catholiques entre ellesVous oscillez sans cesseDu fusil au misselVos regards sont lointainsVotre humour est exsangueBien qu'y aient des rues à GandQui pissent dans les deux languesTu vois quand j'pense à vousJ'aime que rien ne se perdeMessieurs les FlamingantsJe vous emmerdeVous salissez la FlandreMais la Flandre vous juge.Voyez la mer du nordElle s'est enfuie de Bruges.Cessez de me gonflerMes vieilles roubignolesAvec votre art flamand-italo-espagnol.Vous êtes tellement tellementBeaucoup trop lourdsQue quand les soirs d'orageDes chinois cultivésMe demandent d'où je suis,Je réponds fatiguéEt les larmes aux dents :"Ik ben van Luxembourg".Et si aux jeunes femmes,On ose un chant flamand,Elle s'envolent en rêvantAux oiseaux roses et blancsEt je vous interdisD'espérer que jamais à LondresSous la pluie on puisseVous croire anglaisEt je vous interdis New-York ou MilanD'éructer MesseigneursAutrement qu'en flamandVous n'aurez pas l'air consVraiment pas cons du toutEt moi je m'interdisDe dire que je m'en fousEt je vous interdisD'obliger nos enfantsQui ne vous ont rien fait aboyer flamandEt si mes frères se taisentEt bien tant pis pour elles.Je chante persiste et signe :Je m'appelle Jacques Brel

Play