Jacques Brel

Les coeurs tendres

Y en a qui ont le c?ur si largeQu'on y entre sans frapperY en a qui ont le c?ur si largeQu'on en voit que la moitiéY en a qui ont le c?ur si frêleQu'on le briserait du doigtY en qui ont le c?ur trop frêlePour vivre comme toi et moiZ'ont pleins de fleurs dans les yeuxLes yeux à fleur de peurDe peur de manquer l'heureQui conduit à ParisY en a qui ont le c?ur si tendreQu'y reposent les mésangesY en qui ont le c?ur trop tendreMoitié hommes et moitié angesY en a qui ont le c?ur si vasteQu'ils sont toujours en voyageY en a qui ont le c?ur trop vastePour se priver de miragesZ'ont pleins de fleurs dans les yeuxLes yeux à fleur de peurDe peur de manquer l'heureQui conduit à ParisY en a qui ont le c?ur dehorsEt ne peuvent que l'offrirLe c?ur tellement dehorsQu'ils sont tous à s'en servirCelui-là a le c?ur dehorsEt si frèle et si tendreQue maudit soient les arbres mortsQui ne pourraient point l'entendreA pleins de fleurs dans les yeuxLes yeux à fleur de peurDe peur de manquer l'heureQui conduit à Paris

Play