Jacques Brel

Le cheval

J'étais vraiment j'étais bien plus heureuxBien plus heureux avantQuand j'étais ch'valQue je trainais Madame votre landeauJolie Madame dans les rues de BordeauxMais t'as vouluQue je sois ton amantT'as même vouluQue je quitte ma jumentJe n'étais qu'un ch'val oui ouiMas t'en as profitéPar amour pour toiJe m'suis déjumentéEt depuisToutes les nuitsDans ton litDe satin blancJe regrette mon écurieMon écurie et ma jumentJ'étais vraiment vraiment bien plus heureuxBien plus heureux avantQuand j'étais ch'valQue tu te foutais MadameLa gueule par terreJolie madameQuand tu forcais le cerfMais tu as vouluQue j'apprenne les bonnes manièresT'as vouluQue j'marche sur les pattes de derrièreJe n'étais qu'un ch'val oui ouaisMais tu m'as couillonné heinPar amour pour toiJe m'suis derrièriséEt depuisToutes les nuitsQuand nous dansons le tangoJe regrette mon écurieMon écurie et mon galopJ'étais vraiment vraiment bien plus heureuxBien plus heureux avantQuand j'étais ch'valQue je te promenaisMadame sur mon dosJolie madame en forêtDe FontainebleauMais tu as vouluQue je sois ton banquierTu as même vouluQue je me mette à chanterJ'n'étais qu'un ch'val oui ouiMais tu en as abuséPar amour pour toije me suis variétéEt depuistoutes les nuitsQuand je chante: "Ne me quitte pas"Je regrette mon écurieEt mes silences d'autrefoisEt puis et puis tu es partie radicaleAvec un zèbre un zèbre mal rayéLe jour madame où je t'ai refuséD'apprendre à monter à chevalEt tu m'avais pris ma jumentMon silence mes sabotsMon écurie mon galopTu ne m'as laissé que mes dentsEt voilà pourquoi je cours je coursJe cours le monde en hennissantMe voyant refuser l'amourPar les femmes et par les jumentsJ'étais vraiment vraiment bien plus heureuxBien plus heureux avantQuand j'étais ch'valQue je promenais madame votre landeauQuand j'étais ch'valEt quand tu étais chameau

Play