Jacques Brel

L'Éclusier

Les mariniersMe voient vieillirJe vois vieillirLes mariniersOn joue au jeuDes imbécilesOù l'immobileEst le plus vieuxDans mon métierMême en étéFaut voyagerLes yeux fermés.Ce n'est pas rien d'être éclusierLes mariniersSavent ma trogneIls me plaisantentEt ils ont tortMoitié sorcierMoitié ivrogneJe jette un sort tout c'qui chanteDans mon métierC'est en automneQu'on cueille les pommesEt les noyésCe n'est pas rien d'être éclusierDans son panierUn enfant louchePour voir la moucheQui est sur son nezMaman ronronneLe temps soupireLe chou transpireLe feu ronchonneDans mon métierC'est en hiverQu'on pense au pèreQui s'est noyéCe n'est pas rien d'être éclusierVers le printempsLes marinièresM'font des manièresDe leur chalandJ'aimerais leur jeuSans cette guerreQui m'a un peuTrop abiméDans mon métierC'est au printempsQu'on prend le tempsDe se noyer

Play