Jacques Brel

Je prendrai

Je prendraiDans les yeux d'un amiCe qu'il y a de plus chaud de plus beauEt de plus tendre aussiQu'on ne voit que deux ou trois foisDurant toute une vieEt qui fait que cet ami est notre amiJe prendraiUn nuage de ma jeunesseQui passait rond et blancPar-dessus ma tête et souventEt qui aux jours de faiblesseRessemblait à ma mèreEt aux jours de colère à un lionUn beau nuage douillet et rond et confortableJe prendraiCe ruisseau clair et frêle d'avrilQui disparaît aux premiers froidsQui disparaît tout l'hiverEt coule alors paraît-il sur la table des Noces de CanaJe prendraiMa lampe ma meilleurePas celle qui éclaireNon celle qui illumineEt rend joli et appelle de loinJe prendraiUn lit un grand le mienEt qui sait ce que c'est qu'un hommeEt son chagrinUn grand lit d'être humainJe prendrai tout celaEt puis je bâtiraiJe bâtirai et j'appellerai les gensQui passeront dans la rueEt je leur montreraiMa crèche de Noël

Play