Jacques Brel

J'en appelle

J'en appelle aux maisonsÉcrasées de lumièreJ'en appelle aux amoursQue chantent les rivièresA l'éclatement bleuDes matins de printempsA la force jolie des fillesQui ont vingt ansA la fraicheur certaineD'un vieux puit de désertA l'étoile qu'attendLe vieil homme qui se perdPour que monte de nousEt plus fort qu'un désirLe désir incroyableDe se vouloir construireEn se désirant faibleEt plutôt qu'orgueilleuxEn se désirant lâchePlutôt que monstrueuxJ'en appelle à ton rireQue tu croques au soleilJ'en appelle à ton cri nul autre pareilAu silence joyeuxQui parle doucementA ces mots que l'on ditRien qu'en se regardantA la pesante mainDe notre amour sincèreA nos vingt ans trouvés tout ce qu'ils espèrentPour que monte de nousEt plus fort qu'un désirLe désir incroyableDe se vouloir construireEn préférant plutôtQue la gloire inutileEt le bonheur profondEt puis la joie tranquilleJ'en appelle aux maisonsÉcrasées de lumièreJ'en appelle à ton cri nul autre pareil

Play