Claude Barzotti

L'artiste

Play

Mozart et Dali en étaient, et puis cette fille de cabaret,
Aussi,
Gérard de Nerval en est mort, d'une corde allongée d'un corps,
Tant pis.

Et Jean Baptiste sur les planches, devant le roi faisait la manche,
Mais oui,
Tout en ce monde est du spectacle, des milliers de gens font la claque
Pour lui.

REFRAIN:
L'artiste, regardez-le ce salopard, ce marchand de rêves dérisoires
Génie,
Talent seulement diront les autres, Escroc diront les Bons Apôtres
Pour lui,
Il aime l'argent et les bonheurs, il a une pierre au lieu du coeur
Merci.

Rue Berlioz ou rue Beethoven, il y a des jeunes filles musiciennes
Aussi,
Avenue Rimbaud, Boulevard Verlaine, personne n'écrira de poèmes
Je vous le dis,
A croire que leurs histoires de fesses n'auront jamais connu d'adresse
Pardi,
Toute une académie s'affole devant Bowie, devant Warhol
Mais lui,

REFRAIN

Une fois par an devant des mômes, il est Guignol dans son royaume.
En souvenir de cet enfant qu'il reconnaît de temps en temps.

Sous la poussière du maquillage, c'est vrai qu'il ne fait pas son âge,
Pourtant,

REFRAIN

L'artiste.