B.a.r.f.

Pion

chaque bond, un échelon
Je gravis lentement l'échelle de la perception
Sur mon dos, une pesée
Mon quotidien, l'énorme fardeau d'exister

Au premier, c'est l'urgence
La vitesse des aiguilles qui me font suivre leur cadence
L'échéance, date limite
Je retords toujours mon fil parce que je ne suis pas assez vite

Au deuxième étage, j'observe tous les autres d'en haut
On vise le même rivage, on est tous dans le même bateau
On échange notre jeunesse contre une retraite anticipée
Lorsque je serai riche, je serai trop vieux pour dépenser

L'ascension au troisième réduit l'importance de mes soucis et problèmes
Altitude compressant mes oreilles saignent les nuages de mon subconscient
L'épaisseur de l'oxygène me permet de voir derrière la fausse mise en scène
Les couleurs, la vision, la beauté qui emprisonne la civilisation

La révélation, la réponse à ma question
Léger comme une plume, j'atteinds le plus haut sommet
Dans mon costume posthume, c'est mon dernier plongeon
l'aterrissage, je me souhaite un sommeil vite fait

Play