A Filetta

Treblinka

Di notte è pò di nebbia ne era u viaghju
Mezu à tarre silenziu, immaculate stese
Cù u morsu cutratu d? un eternu farraghju
Per pate ne di l?omi e pessime offese

Maiò, donne è zitelli imbulighjati è stretti
Mandati da ?ssi treni à u murtale esigliu
una sorte indegna, à ghjorni maladetti
Per di l?idee tonte paspà ne u berbigliu

A sperenza ne campa ancu in lu bughju cecu
A voglia di fighjà torna u sole nasce
È mezu à notte è nebbia una luce ci vecu
A vita cerca sempre un pratu novu à pasce

Maiò, donne è zitelli decisi tutti inseme
N?un soffiu di rivolta, brama di libertà
Una volta è pò centu anu accesu di speme
E notte di ?ss?infernu chjamatu Treblinka

Finite e rivolte, ne ferma u sbilanciu
Parechji si sò morti, pocu ne sò scappati
Ma à tutti l?hè parsu un distinu più danciu
D?andà si ne arritti c?à campà indinuchjati

A sperenza ne campa ancu in lu bughju cecu
A voglia di fighjà torna u sole nasce
È mezu à notte è nebbia una luce ci vecu
A vita cerca sempre un pratu novu à pasce

De nuit et de brouillard était fait leur voyage
Traversant le silence de blanches étendues
Prisonniers de l?hiver et par le froid mordus
Ils allaient d?autres hommes, subir les pires outrages

Anciens, femmes, enfants entassés et serrés
Transportés par ce train jusqu?à l?exil mortel
En un destin indigne, sacrifiés sur l?autel
D?une idée diabolique née dans l?obscurité

L?espoir reste vivant jusque dans les ténèbres
Le désir de revoir le soleil se lever
Malgré nuit et brouillard je vois s?illuminer
Ce chemin que la vie depuis toujours célèbre

Anciens, femmes, enfants : une seule volonté
Un souffle de révolte, désir de liberté
Qui une fois et cent l?espoir réanima
Dans la nuit d?un enfer appelé Treblinka

La révolte éteinte, le bilan est tiré
Certains ont pu s?enfuir, beaucoup y furent tués
Mais tous ont fait le choix du destin le plus doux
Mieux vaut mourir debout que vivre à genoux

L?espoir reste vivant jusque dans les ténèbres
Le désir de revoir le soleil se lever
Malgré nuit et brouillard je vois s?illuminer
Ce chemin que la vie depuis toujours célèbre