A Filetta

Trà I Debbii Maiò

Addurbatu và l'omu trà e fulene appese
In li debbii maiò di e so alte chimere
L'omu di e baldanze, di l'infinite attese
Scutumia chì hè à intilà e spere

L'omu di nome toiu l'omu di nome meiu
Viandante chì hè à visticà e prove
Di lu so ghjornu vechju quessu chì ùn fù mai reiu
È chì sciolse I so sguardi in 'sse mascare nove

Entre brûlis majeurs

Cécité des passants entre poussières brumeuses
Entre brûlis majeurs et chimères aux miroirs
Passants de l'arrogance, des hâtes sans espoir
Quand les armes du temps sont âpres et hargneuses

Voici l'homme qui a ton nom et porte aussi le mien
Errances éternelles indéchiffrables traces
Jours qui se sont enfuis et se croyaient l'audace
Alors que tout portait des masques incertains