A Filetta

À L'acula Di Cintu

U cintu hè lu to core
È ne conti e so strade
Sò petre accumpulate
Poste pè ch’omu capisca
Quant’elle sò belle l’ore

Niolu hè la to mente
Fiurita à paisoli
Quanti vechji sì sò soli
À l’entre di a so notte
Ma, tù ci sì cù la to ghjente

U tempu s’hè firmatu
In e sepe à rifiatassi
È sò corie, è sò bassi
À infierì li to detti
D’omu acula beatu

Vidarei u nostru ghjornu
Ùn pò esse ciò ch’omu crede
Una casa senza fede
Turneranu e friture
È sarà caldu ogni fornu

À quelli chì una sera
Ind’è tè fecenu cena
Li ai datu una penna
Pè ammintà la a to storia
L’amore d’issa terra


Lorsque tu évoques le cintu,
Les routes qui y mènent
Et ses pierres qui adoucissent le temps
On dirait que tu parles
Des chemins de ton coeur

Le niolu est ton âme
Où fleurissent
De petits villages
À l’existence usée,
Là est ta demeure

Le temps semble s’être figé
Dans les haies
Il reprend son souffle
Dans tes paroles d’aigle
Où dansent genêts sauvages et arbustes

Un jour tu verras,
Ces terres
Où semble s’être installée
La désolation
Retrouveront la chaleur de leur foi

Sache que ceux que le hasard
D’un soir a mené chez toi
Vont écrire ton histoire:
L’amour que tu portes
À ce pays

Play