A Filetta

1901

Senti figliolu,
Senti isse voce scatulite da l?oriente
Sò lu mio core andatu,
In e to lacrime, rinvivitu.

Dicenu figliola,
Dicenu le mio muntagne rude
Chì u sole trapughjendu,
Si ne vene è basgia, ridendu.

Torna figliolu,
Torna induv?hè l?ansciu di a partenza
È azzica in ogni stanza
Li mio sonnii intimuriti.

Da mè figliola,
Da mè ama sta tarra pia
Da mè,
Da mè ama a me geurgia.

Ecoute? ecoute mon fils,
Ecoute ces voix surgies de l?orient
Elles sont mon c?ur parti,
Dans tes larmes, ressuscité

Elles disent ? elles disent ma fille
La rudesse de mes montagnes
Que le soleil en son déclin
Etreint dans un sourire

Retourne ? retourne mon fils
Là où est le souffle de l?exil
Et berce en chaque demeure
Mes rêves pleins de crainte

Par moi, par moi ma fille
Aime cette terre pieuse
Par moi,
Aime ma géorgie

Play